Le site de la mémoire et du temps qui passe...                   arts-et-traditions.com

  >

Chandelouse ! Chandeleur,
Bonjour ! 

Autrefois, la Chandeleur  marquait le début de l'année agricole et son lot de fêtes et de croyances...

Dîner aux chandelles copyright photo MH

La Chandeleur : 2 février
L'Epiphanie
Poisson d'avril
Pâques
Fête de la Saint-Jean
La Toussaint
La fête de Noël

      Logo du site copyrightMH

       
Logo, vie rurale - copyright photo MH
      
       Ah ! les bonne crêpes de ma Grand-Mère Eloïse... copyright photo MH

>

Bonne oeuvre !

Retour page d'accueil

  

Chandelouse ! Chandeleur, Bonjour ! Bonne oeuvre !
La Chandeleur en Bourgogne
La Chandeleur était jadis une grande fête. Elle était même un jour chômé dans le Mâconnais. Elle passait aussi pour le véritable début de l'année. En Bresse, le matin de la Chandeleur, les habitants se saluaient avec des  souhaits  de prospérité et de bonheur "Chandelouse ! Chandeleur, Bonjour ! Bonne oeuvre !". Différentes coutumes marquaient cette fête en Bourgogne
- une assistance à la messe des femmes et des jeunes filles
  (c'est une pratique  logique si l'on se souvient que la Chandeleur est la fête de la Purification de la Vierge Marie)
- Bénédiction d'un cierge qui sera gardé précieusement et allumé à toutes les grandes occasions.
  Au cours de la messe de la Chandeleur, l'usage était de faire bénir un gros cierge que l'on rapportait précieusement chez  soi et qui était rallumé lors de veillées funèbres ou pour protéger la maison de la foudre
- Confection de gâteaux spéciaux :
  appelés des crêpes ou crépias, crèpets, crapiaux, crapais en patois
  On confectionnait aussi des gaufres ou des beignets
- Visites de sources accompagnées de pratiques assez variées.
   Vers 1850, il semblerait qu'on se rendait encore en procession avec des cierges près des sources et que l'on illuminait les  abords de la source. Les jeunes mariés y jetaient des gâteaux pour les fées et se les rendre favorables....D'autres personnes y jetaient aussi des gâteaux... et certaines femmes pour ne pas être battues ou pour empêcher les nains et lutins de dévorer les provisions de la maison....
- Croyances et dictons consacrés à l'hiver
Il est courant de dire qu'à la Chandeleur, l'hiver s'en va ou reprend vigueur. Des variantes à s'en va (s'apaise, se meurt, s'arrête...) reprend vigueur (reprend rigueur, redouble, demeure, revient)
  et aussi "à la Chandeleur, le froid nous pique avec douleur" ou encore "Chandeleur, pas de bonheur"
- Croyances relatives aux oiseaux
  Dans certains dictons "l'alouette chante avant la messe, elle s'en repend après"
  "autant d'oiseaux chantent devant la Chandeleur, autant ils se reposent après"
  Pourtant si l'on en croit la sagesse populaire, la date de la Chandeleur est une date extraordinaire pour les oiseaux qui commencent à escalader le ciel et à chanter au moment de la Messe de la Chandeleur. 
- Croyances d'ordre agricoles, arrivée dans les fermes des ouvriers saisonniers 
  A la Messe de la Chandeleur, on faisait bénir des croix de brindilles que l'on fichait en terre dans les champs pour obtenir une meilleure récolte. Les vignerons y faisaient bénir les serpettes et se dépêchaient d'aller tailler leurs vignes. 
  Dans certains nombre de villages, les domestiques de ferme, entraient en service chez leurs nouveaux maîtres le jour de la Chandeleur. Ces domestiques s'étaient engagés aux foires-louées précédant la Chandeleur où, s'il n'y avait pas de foires, allaient de ferme en ferme chercher un travail. Ils se présentaient leurs effets à la main d'où leur nom  de traîne-guenillons.
A partir de la guerre de 1914 ces pratiques ont disparu. 

Ah ! les bonne crêpes de ma Grand-Mère Eloïse... copyright photo MH


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Retour page d'accueil

 Autrefois, c'était... Musée virtuel des Arts et Traditions Populaires © 2000-2002 Droits réservés MH

Protection internationale du droit d'auteur des oeuvres numériques - cliquer ici pour en savoir plus.     Oeuvre numérique protégée  et référencée par l'IDDN - toute reproduction  même partielle sans l'autorisation de l'auteur est interdite© Protection internationale du droit d'auteur -